Apprendre à méditer seul ?

La méditation et moi

J’ai pratiqué la méditation avec des séances collectives dans des ashrams il y a 25 ans. J’ai également fait un peu de yoga et eu aussi la chance de découvrir quelques mantras, qui m’accompagnent toujours.

J’ai fréquenté en France pendant environ un an un cercle bouddhiste où nous priions et méditions.

Puis happé par la vie professionnelle [1]cette expression est ironique, c’est mon ego qui parle. J’ai maintenant conscience de m’être laissé accaparé par un travail que j’aime et qui me passionne. Lequel a aussi … Continue reading , j’ai peu a peu abandonné ces pratiques.

Depuis mon installation en Guadeloupe, j’avais arrêté de pratiquer et même laissé mourir mon temple de Ganesh [2]ma statuette de Ganesha est devenue un simple objet décoratif dans une bibliothèque .

Et puis récemment, j’ai (re)commencé …

La respiration consciente

Un de mes amis pratique quotidiennement la méditation et me partage souvent ses vidéos avec des musiques relaxantes, des séances de méditation, de reprogrammation neuronale, des musiques à consonnances shamaniques ou tout simplement du jazz …

J’avais testé quelquefois, sans succès.

Puis récemment j’ai retenté avec une archive audio qu’il m’avait envoyé et … wow !

Comment je médite seul

Savana (Shavana), la posture du cadavre

Ma pratique actuelle est très simple : je médite le soir avant de m’endormir et le matin au réveil. Je médite dans ma chambre, allongé sur mon lit, les yeux fermés dans la posture du cadavre [3]allongé sur le dos, les jambes légèrement écartées et les bras le long du corps .

J’utilise majoritairement des vidéos disponibles sur youtube, mon téléphone suffit.

Ce que ça m’apporte

Cette pratique me permet d’évacuer du stress, de localiser, amoindrir ou faire disparaître des nœuds de tension dans mon corps. La qualité de mon sommeil s’est améliorée et surtout, cela me fait aborder ma journée positivement et avec de la joie.

Méditation ratée ?

Hier

Hier, j’ai passé une très belle journée, tant au niveau personnel que professionnel. Vive la méditation du matin !

J’ai eu la chance de déjeûner puis de dîner en tête-à-tête avec des personnes proches qui abordent elles aussi une nouvelle étape de vie. Cela faisait un petit moment que nous n’avions pas discuté ainsi et ces moments ont été magiques.

Le soir, je suis rentré fatigué, par cette bonne journée [4]et peut-être du fait que depuis quelques semaines je dors à peine 4h par nuit .

Je me suis couché peu de temps après être rentré chez moi, directement et sans méditer.

Par contre, ce matin …

Ce matin, je me suis réveillé vers 2h30, en « pleine-forme ». J’aimerais réussir à me réveiller et me lever plus tard, idéalement à 6 heures du matin. J’ai donc choisi une musique de méditation de 3h, sans parole, décidé à méditer seul.

les Plexis (chakra des pieds)

Grossière erreur : j’ai mal géré ma respiration et mon scan intérieur. Et au lieu de réussir à me détendre, j’ai révélé et amplifié pleins de points de tensions, notamment sous la plante des pieds.

Pour les yogi, la plante des pieds contient contient 7 shakras, les plexis. Et justement, le 3eme plexi, au milieu de la voute plantaire est le centre réflexe de la digestion, des peurs et des angoisses. Ce point est souvent douloureux car c’est à cet endroit que on accumule le stress.

Bref, contrairement à la méditation du matin, dont le rôle est d’aborder une belle journée et d’être bien ancré sur terre, j’ai réveillé avec force des points de stress, sans réussir à les dénouer. À tel point, que quand je me suis levé, mes pas n’étaient pas assurés, avec les pieds douloureux et les jambes faibles. Pas bon pour aborder la journée !

Du coup, je me suis occupé du chat qui réclamait des trucs puis j’ai refait une classique méditation du matin, de 10mn qui m’a permis de me lever physiquement et mentalement mieux.

Mon conseil : la méditation accompagnée

Si toi aussi tu souhaites pratiquer la méditation seul, je te conseillerais donc pour commencer d’essayer des musiques avec un accompagnement de voix. Actuellement, je trouve super efficace les sons de reprogrammation neuronale ou autohypnose, mais quand j’ai décidé de méditer seul, c’est à dire sans voix d’accompagnement, le résultat obtenu n’a pas été super bénéfique.

J’ai donc décidé de continuer ces exercices de méditation accompagnée, en utilisant plutôt des vidéos ou des bandes son avec une voix pour me guider et m’accompagner, car là, cela à toujours un effet bénéfique immédiat et durable. Et je réessaierai plus tard

Je te partagerai ici les vidéos et les sons les plus marquants pour moi.

Et toi, tu fais comment ?

Ce que je partage ici est un instantané de mon cheminement, conscient que l’approche et la méthode sont différentes pour chaque individu.

Ton expérience et ton avis m’interessent. Tu peux laisser un commentaire en bas de cet article ou me contacter via les réseaux sociaux.

Je te souhaite une belle journée.

🙏✨

Je verrai peut-être aussi pour rejoindre ici un cercle de méditation et ou yoga.

À suivre

Apprendre à méditer seul ?

References

References
1 cette expression est ironique, c’est mon ego qui parle. J’ai maintenant conscience de m’être laissé accaparé par un travail que j’aime et qui me passionne. Lequel a aussi été un moyen d’aliénation personnel pour occulter des blessures …
2 ma statuette de Ganesha est devenue un simple objet décoratif dans une bibliothèque
3 allongé sur le dos, les jambes légèrement écartées et les bras le long du corps
4 et peut-être du fait que depuis quelques semaines je dors à peine 4h par nuit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut